NomJeanne LABRIE , 1
Naissance19 sep 1905, St-Pascal-de-Kamouraska, Qc
Baptême19 sep 1905, St-Pascal-de-Kamouraska, Qc Âge: <1
Bapt Mémo Napoléon Labrie & Theodora Hudon, oncle et tante de Jeanne sont ses parrain et marraine
Décès14 jul 1987, St-Hyacinthe, Qc Âge: 81
Sépulture17 jul 1987, St-Hyacinthe, Qc
Sépult MémoElle est inhumée au cimetière de la Cathédrale dans le lot familial de Marc
OccupationInfirmière, Hôptial Ste-Jeanne-d’Arc
Notules b, m, Bio à compléter, Chemise famille
PèreNarcisse Alfred LABRIE , 9 (1872-1941)
MèreAdélia SAINT-PIERRE , 10 (1875-1941)
Biographie
Jeanne a étudié à l’ École d’Infirmière de L’hôpital Ste-Jeanne-D’Arc de Montréal. Elle commence son cours en 1928 et gradue en 1931 . Elle travaille au même hopital et habite, au moment du mariage, au 322 Carré St-Louis1. On croit se souvenir qu’elle avait aussi habité sur la rue Ste-Famille mais il n’y a aucune inscription à son nom dans l’annuaire Lovells ni au nom d’une autre locataire . Elle partageait probablement une chambre ou un studio avec une compagne,
Acte de baptême
Le dix neuf septembre mil neuf cent cinq, nous prêtre soussigné avons baptisé Marie Jeanne marguerite, née le même jour fille légitime de Narcisse Labrie fromager et d’adélia St-Pierre de cette paroisse . le parrain a été Napoléon Labrie oncle de l’enfant et la marraine son épouse Théodore Hudon ...... le père. Lecture faite . Ont signé Théodora Hudon, Napoléon LaBrie, A.N. LaBrie
Conjoint(e)s
Naissance22 sep 1907, St-Nazaire-d’Acton, Qc
Baptême22 sep 1907, St-Nazaire-d’Acton, Qc Âge: <1
Bapt MémoSes parrain et marraine sont Athanase Janelle et Marie Caya, ses grands-parents maternels
Décès20 mai 1980, St-Hyacinthe, Qc Âge: 72
Sépulture22 mai 1980, St-Hyacinthe, Qc
Sépult Mémodans le Cimetière de la Cathédrale
Cause de la mortinfarctus du myocarde
OccupationMédecin de famille à St-Denis-sur-le-Richelieu puis, à son arrivée à St-Hyacinthe, directeur de l’Unité sanitaire régionale et directeur médical de l’hôpital St-Charles et de l’Hôtel-Dieu.
Notules b, m, Bio à compléter, Bio complétée, Chemise famille, Vérifié
PèreFelix Simon BERGERON , 7 (1879-1950)
MèreJulie Anne JANELLE , 8 (1884-1957)
Biographie
Arrivé à Montréal avec 100$ en poche, Marc travaille à la station de service Esso à l’angle des rues Des Pins et St-Denis et à la morgue de Montréal pour payer ses études en médecine. La Faculté de médecine est alors sise rue St-Denis. Dans l’annuaire Lovells, on a pu retracer les endroits où il a habité pendant ses études; il y est enregistré comme travailleur (laborer) . De 1931 à 1933 il habite au 912 St-Denis . L’année suivante il emménage au 4099 De Bullion . En 1935 et jusqu’à la fin de ses études, il résidera au 17 rue de Montigny. Le 15 juin 1936 il s’installe à St-Denis-sur-le Richelieu où il exerce pendant 4 ans. En 1940 la famille arrive à St-Hyacinthe au 2313 rue Laframboise et en 1949 Marc achètera une maison au 2325 de la rue Moreau ( lot 1439850 au Cadastre du Québec). Il est nommé directeur de l’Unité sanitaire de Saint-Hyacinthe et de Bagot . Pour parfaire sa formation il étudiera à Toronto en 1946 laissant sa famille entre les mains de Jeanne et obtiendra un diplôme en santé publique.

En 1950, l’Hôpital Saint-Charles s’adjoint les services d’un Directeur médical, agent de liaison entre l’institution et le corps médical. Marc est le premier titulaire de ce poste.

http://chsth.com/histoire/histoire-regionale/histo...int-charles-3e-etape

Arrivé à Montréal avec 100$ en poche, Marc travaille à la station de service Esso à l’angle des rues Des Pins et St-Denis et à la morgue de Montréal pour payer ses études en médecine. La Faculté de médecine est alors sise rue St-Denis. Dans l’annuaire Lovells, on a pu retracer les endroits où il a habité pendant ses études; il y est enregistré comme travailleur (laborer). De 1931 à 1933 il habite au 912 St-Denis . L’année suivante il emménage au 4099 De Bullion. En 1935 et jusqu’à la fin de ses études, il résidera au 17 rue de Montigny.

Dès l’obtention de son diplôme, le 15 juin 1936, il s’installe à St-Denis-sur-le Richelieu où il exerce la médecine générale pendant 4 ans. Ce n’était pas de tout repos car été comme hiver, il desservait les villages St-Charles, St-Ours et même St-Antoine sur l’autre rive du Richelieu. L’hiver, lorsque la rivière était gelée dur, il se déplaçait en motoneige (Photo), qui appartenait sûrement à la paroisse. Notre mère l’accompagnait et n’appréciait les bruits qui lui faisaient croire que la glace cédait. L’été il prenait le bac de Saint-Denis Photo. Elle nous racontait que lorsque le malade était en danger de mort, le curé se joignait à eux pour administrer l’extrême onction. Si le véhicule restait coincé dans la neige ou la glaise, elle devait pousser, le curé plaidant qu’il ne pouvait aider ses mains bénies transportant les 33. Papa achetait les albums qu’il faisait autographier.

En 1940 la famille arrive à St-Hyacinthe au 2313 rue Laframboise et en 1949 Marc achètera une maison au 2325 de la rue Moreau ( lot 1439850 au Cadastre du Québec). Il est nommé directeur de l’Unité sanitaire de Saint-Hyacinthe et de Bagot . Pour parfaire sa formation il étudiera à Toronto en 1946 laissant sa famille entre le mains de Jeanne et obtiendra un diplome en santé publique.

En 1950, l’Hôpital Saint-Charles s’adjoint les services d’un Directeur médical, agent de liaison entre l’institution et le corps médical. Marc est le premier titulaire de ce poste.


Suite à venir!
Mariage15 aoû 1936, Montréal, Qc4
Mar MémoL’église de la paroisse St-Louis de France ayant brulé, le mariage a eu lieu dans la chapelle de l’Institut des Sourdes Muettes, sur le site de l’actuel Institut Raymond-Dewar
Dernière modification 14 mar 2016Créé le 7 jul 2016 fait sur Reunion pour Macintosh